A propos du blog     Forum     Facebook     Twitter     Maria Whittaker     Elvira

10 juin 2011

Rod·Land

RodlandAmiga500_300px

Cruel dilemme. Comment aborder ce titre ? Faire semblant et le faire passer pour ce qu’il n’est pas ? Ou avouer la vérité et être rattrapé par son passé ? Bon, va pour la vérité. Rod·Land est un Bubble Bobble-like. Ca y est, je l’ai dit. Pourvu qu’il ne me lise jamais, mon voisin de l’époque. Lui qui aimait jouer à Bubble Bobble et que nous appelions Bubble plutôt que par son prénom. «Hé Bubble !». Mea Culpa, j’ai honte, car en fait de mon côté j’avais aussi mon petit plaisir «honteux» : Rod·Land. Je me gardais bien de le dire...

002

A 40 ans, j’avoue enfin que j’ai été un vrai chieur de première. Jouer à Bubble Bobble ? La honte, la zone ! Je joue à des vrais jeux, moi ! Tu parles, l’abrutis avec des œillères énormes c’était moi. La mère de deux fées a été enlevée ? Elle est retenue prisonnière en haut de la tour Maboots ? Mais c’est cul cul la praline ça, qu’est-ce que j’en ai à fou*** ? OK, j’en avais beaucoup à faire, direction la tour pour sauver la maman de Tam et Rit armé d’un bâton de Shisanomo ainsi que de chaussures arc-en-ciel.

Rodland__1991__Sales_Curve__cr_Lazy_Ted__t__1_Goonies__001

Hurry up, Shark attack !

Un bâton ? Et pourquoi pas deux ? D’accord va pour deux. Mais... un par tête ! Et oui, le jeu permet à deux joueurs d’incarner nos deux petites fées et ça c’est le détail qui déchire si vous n’avez pas honte d’avouer votre penchant pour ce soft afin d’inviter un ou une ami(e) à explorer 39 niveaux avec le boss final faisant office de 40ème.  Et c’est parti pour le maniement de bâton afin d’attraper et projeter vos adversaires au sol ainsi que l’utilisation de vos super chaussures qui permettent de matérialiser une échelle (haut+feu) pour accéder à des plates-formes inaccessibles.

Rodland__1991__Sales_Curve__cr_Lazy_Ted__t__1_Goonies__002

Voyagez économique !

La première chose qui frappe lors de la première partie, c’est cet univers coloré. C’est beau, enfantin et les graphismes sont fidèles à la version arcade made in Jaleco. Bon OK, c’est quand même moins coloré (32 couleurs) que la borne mais le charme est bien là. Toujours là aussi le plaisir d’utiliser les armes laissées par vos adversaires une fois détruits. Bombes, missiles... Jouissif ! Pour passer un level, rien de compliqué, il faut détruire tous les ennemis à l’écran. Mais avant cela, il vous sera possible de récolter des lettres afin de gagner une vie supplémentaire. Des lettres, mais où ça ?

Rodland__1991__Sales_Curve__cr_Lazy_Ted__t__1_Goonies__003

Trop classe la bombe !

Plutôt que de détruire rapidement les monstres, pensez à ramasser toutes les fleurs ce qui déclenchera l’EXTRA GAME. Késako EXTRA GAME ? Une fois ce mode lancé, les monstres changent d’apparence et à chaque monstre détruit, une lettre apparaîtra. Si vous arrivez à former le mot EXTRA avec les lettres ramassées, vous bénéficierez d’une vie supplémentaire. Bien sur, l’EXTRA GAME est limité dans le temps alors ne traînassez pas !  Ne négligez pas ces vies car préparez-vous aussi à affronter un boss tous les 10 levels.

Rodland__1991__Sales_Curve__cr_Lazy_Ted__t__1_Goonies__004

Premier boss, pas trop difficile.

Des musiques sympathiques et très gaies vous accompagneront agréablement tout au long de votre quête (maman j’arrive !). Je ne parlerai pas (trop tard) du bestiaire tout aussi mimi, les screenshots sont plus explicites que de longues tirades. Alors, tout est parfait dans cette conversion ? Presque... Il n’aurait pas été désagréable de voir débarquer plus tard une version AGA plus colorée. Mais bon, nous ne réécrirons pas l’histoire. Par contre, il manque quand même... Rod·Land 2 !

rodland

Bonus de la version arcade. Et quel bonus !

Ca y est, il est fou, il parle d’un épisode 2 manquant qui n’existe pas. Ben si, Rod·Land 2 existe et je le prouve avec le petit slide-show ci-dessus provenant de l’arcade. Mais quel rapport avec notre premier épisode ? Figurez-vous qu’en arcade, Rod·Land 2 se trouve dans le premier épisode ! Grâce à un code (mettre des crédits, 3x bas avec stick puis start) vous pouvez jouer à la suite de Rod·Land où c’est cette fois-ci le père de nos 2 fées qu’il faut sauver car il est retenu prisonnier dans une pyramide. Le gameplay est identique, seul les graphismes changent. Dommage que ce bonus n’aie pas été conservé dans cette conversion Amiga.

rod_land1

Le bon petit jeu de derrière les fagots.

Pour discuter du jeu sur le forum c'est ici.

articleredigepar_Leatherface

Posté par Retro Still Alive à 20:35 - Amiga 500 - Permalien [#]
Tags : , , ,

Haut de Page
 

© Retrostillalive.canalblog.com | 2008 - 2012 | Tous droits réservés