A propos du blog     Forum     Facebook     Twitter     Maria Whittaker     Elvira

01 février 2012

Zombi

ZombiAmiga500_300px

Éditeur : Ubi Soft
Développeur : Ubi Soft
Année : 1989
Aussi sur : ZX Spectrum, Amstrad CPC, Commodore 64, Atari ST, PC

Alors comme ça, vous pensiez y échapper ? «C’est bon, il en a parlé sur Amstrad CPC, maintenant il va nous lâcher les baskets avec son film culte. En plus, il en a touché un petit mot des versions Amiga et Atari». Perdu ! Et oui, on ne peut pas gagner à tous les coups. Comment résister à la tentation (et sans tentatrices !) de ne pas en remettre une couche ? OK, j’ai pas résisté beaucoup mais on s’en fout. Puis en plus, comme le dernier Romero "Diary of the Dead" est une daube infâme, il est agréable de se remonter le moral via ce jeu.

Musique différente du CPC et de l'Atari ST !

Provenant de l’Amstrad CPC (Waouh ! Ca c’est de l’info !), voici donc Zombi. Zombi sans le «E» final du titre original français au cinéma. Mais bon, comme le film visible en Europe est le montage de Dario Argento, on a donc le titre original italien. Par contre, pour les protagonistes du jeu, ce sont les prénoms des créateurs du soft. Dommage... Pas de Peter, Roger, Stephen et Fran (Francine). Si seulement un jour quelqu'un pouvait en faire un remake de qualité avec les vrais persos... Le rêve d'une vie !

C'est lui ou moi alors...Alors rapido, les morts se mettent à marcher. On ne sait pas pourquoi c’est comme ça. Bon jusque là, c’est pas très esthétique mais rien de bien gênant. Le problème, c’est que pour survivre, ceux-ci se nourrissent de chair humaine. Et là, c’est assez embêtant. Le zombie prend le dessus sur l’humain dans la chaîne alimentaire. Un seul mot d’ordre : survivre. Quatre personnes prennent la poudre d’escampette en hélicoptère et sont amenées à se poser sur le toit d’un supermarché à cause d’un manque d’essence. Les hélicos au colza, c’est pas encore ça. Bref, voici donc nos quatre protagonistes en rade. L’objectif sera donc de trouver de l’essence tout en survivant aux zombies infestant la grande surface. Tout un programme.

24498740

Comme dans le film (à part piquer l’essence aux loubards), les étapes à suivre sont les suivantes :
- Fermer hermétiquement le supermarché afin d’enrayer les entrées de zombies et ce via 3 camions.
- Suite à ça, tuer tous les zombies bloqués dans le supermarché.
- Ramasser tous les cadavres (sans exceptions !) et les entreposer dans la chambre froide.
- Piquer l’essence du camion des Hells Angels venus piller le magasin.
- Transvider l’essence dans l’hélicoptère afin de mettre les voiles !

La femme de ménage a certainement été viréeBien sûr pour y arriver, il faudra utiliser au mieux les objets que l’on trouve dans le magasin. Walkie Talkie, jerrycan, corde, fusible, clés (du 4è étage et des camions), torche, jumelles, etc... Et bien évidemment les armes disponibles au second étage, indispensables. Au cours de l’aventure, il faudra aussi penser à se restaurer et peut-être piquer un petit somme histoire de reprendre des forces. Voilà pour le jeu, et je n’en dirai pas plus. De toute façon, en cas de problèmes, la solution de ce titre est facilement trouvable (genre ici sous la chronique CPC). Alors attardons-nous un peu sur cette version Amiga. Première chose qui saute aux yeux, c’est la couleur ingame ! C’est agréable tout comme le fait de constater qu’au niveau des icônes c’est le régime slim’ fast. Sauf qu’ici, le slim’ fast est bénéfique et ce grâce à la souris. Le gameplay n’en est que meilleur comparé à la tonne d’icônes de la version Amstrad.

Va falloir en bouger 3 de ces camionsEnfin dernier gros changement, les zombies apparaissent réellement à l’écran et il faut les dégommer via un viseur pour peu que vous ayez eu la bonne idée de vous armer. J'avoue ne pas trop aimer le sprite représentant un zombie, j'espérais autre chose d'un peu plus réaliste. Enfin bon... Alors oui, la fenêtre de jeu est toujours aussi petite et l’Amiga est tout sauf exploité à sa juste valeur. Mais bon, c’est une adaptation d’un jeu existant sur un support moins puissant et les apports de cette version sont tout sauf négligeables. A noter aussi que la musique lors de l’image de présentation est excellente, différente de celle de l’Amstrad mais elle plonge bien le joueur dans ce climat apocalyptique. On ne peut pas en dire autant de la version ST par exemple où il y a une musique ingame qui tranche avec l’ambiance du soft. Sur Amiga, pendant le jeu, on a droit à quelques FX bien sympathiques (vent sur le toit, le bruit lorsque l’on appelle l’ascenseur...). En conclusion, ce titre est indispensable pour tous ceux qui adorent le film et qui ont passé des moments intenses sur la version Amstrad CPC qui restera l’un de mes meilleurs souvenirs sur la machine du croco.

Peter_vs_Jason

 

Shot in the Head !


P.S
: Attention, l’excellente musique d’introduction n’est pas présente sur pas mal de versions crackées ! Et là, c’est craignos. Avez-vous la bonne version ?

Pour discuter du jeu c'est ici.

Un billet rédigé par:

Posté par Retro Still Alive à 00:50 - Amiga 500 - Permalien [#]
Tags : , , ,

Haut de Page
 

© Retrostillalive.canalblog.com | 2008 - 2012 | Tous droits réservés