A propos du blog     Forum     Facebook     Twitter     Maria Whittaker     Elvira

03 février 2012

Super Star Wars : The Empire Strikes Back

563221_28919_frontSuper_Nintendo

Éditeur : JVC
Développeur : Sculptured
Année : 1993
Aussi sur : rien d'autre

En ce moment, je passe mon temps à attendre. Attendre quoi ? Juste un seigneur Sith. Darth Vader en VO de son vrai nom pour être plus précis. Parce que le Vador, c’est quand il veut son apparition dans Soulcalibur IV sur Xbox 360 ! (Je tiens à préciser que cet article date du 1er septembre 2008). Alors en attendant, je me remémore sa rencontre et le combat ultime à la fin de Super Star Wars : The Empire Strikes Back.

Suite du non moins fabuleux Super Star Wars, Lucasarts en remet une couche sur Snes. Pourquoi changer une équipe qui gagne ? Et surtout, une formule qui a déjà fait ses preuves ? Alors on prend les mêmes et on recommence en se basant sur le 5ème volet de la saga. Recommencer, c'est-à-dire des phases plates-formes où l’on contrôle dans la majorité des cas Luke Skywalker le tout entrecoupé des fameuses phases utilisant le mode 7 de la Snes. Impossible de ne pas craquer sur certaines séquences cultes. Parce que du culte, comme le moment où la grosse claque arrive au cinéma, se trouve bien évidemment dans la cartouche. Le système Hoth, ça vous dit quelque chose ? Autant la première séquence à dos de Taun-Taun est classique, autant l’attaque des AT-AT en snowspeeder a mis le joueur (moi !) en transe. Mais nom de Dieu, le moment où les snowspeeders déploient leur câble pour faire tomber les AT-AT était devenu jouable à la maison ! Inoubliable.

Puis le fait de pouvoir aussi plus tard piloter le Faucon Millenium en plein champ d’astéroïdes enfonce le clou. Hoth, Dagobah, Bespin... Des lieues mythiques niveau cinéma maintenant en toile de fond pour un jeu et apportant diverses choses au joueur. Comme la force pour Luke sur Dagobah grâce... A Yoda bien sûr ! Rendez-vous compte, Luke pourra entre autre via la force lancer son sabre laser. Très pratique dans certains cas.

Plus tard, il sera possible d’incarner Han Solo et Chewbacca qui bien sûr ne bénéficient pas du sabre laser. Grenades et blasters seront de la partie. Dommage par contre que selon le stage, impossible de choisir son personnage. Celui-ci est imposé et il aurait été sympa de pouvoir en faire certains avec Luke et son sabre laser destructeur. Enfin bon, n’oublions pas quand même de signaler que niveau sonore, c’est le pied, John Williams inside ! Le petit bémol ? Comme pour le premier épisode, votre personnage recule légèrement lorsqu’il se fait toucher. Et là, lors de phases plates-formes où en plus les sauts ne sont pas très précis, vous allez morfler à en s’arracher les cheveux. Tuer votre voisin, manger votre chien ou encore boire votre urine pourrait devenir monnaie courante pour les plus faibles (American Psycho* en live !). Plus sérieusement, va falloir s’accrocher (et ramasser des tonnes de petits cœurs laissés par vos adversaires) pour arriver au final ultime, le combat au sabre laser face à Dark Vador qui maîtrise la force comme pas deux.

Ma fierté ? Avoir réussi à le finir comme le premier volet sans un seul cheat code ou autre système pas glorieux pour deux sous. Le gros fan acharné que je ne suis plus car je ne pense pas avoir encore cette patience. Puis à 37 ans, ce serait gênant de manger mon chien par exemple (Alors le reste, je vous laisse imaginer. Beurk...). Enfin, impossible de ne pas se souvenir des phrases de Dark Vador lors du combat final. «Impressive !». «Oh... Too easy». Fabuleux. Mon plus grand regret ? Le fait ne pas avoir connu Super Return of the Jedi lors de sa sortie car je n’avais plus ma Snes à ce moment là. Et oui, il fut une époque où chaque jeu estampillé Lucasarts était un gage de qualité. Pour conclure, vous pouvez aussi vous procurer ce jeu comme le premier volet sur Wii via sa plate-forme de téléchargement

SW

May the Force be with you... Again !

*Le bouquin, pas l'adaptation cinématographique décevante. Un bouquin inadaptable...

Pour discuter du jeu c'est ici.

Un billet rédigé par:

Posté par Retro Still Alive à 23:00 - Super Nintendo - Permalien [#]
Tags : , ,

Haut de Page
 

© Retrostillalive.canalblog.com | 2008 - 2012 | Tous droits réservés